Au moins une anomalie électrique est présente dans les 2/3 des logements (maisons et appartements) vendus en France.

C’est là le résultat plus qu’alarmant d’une étude faite par l’observatoire national de la sécurité électrique (ONSE). Malheureusement trop peu de propriétaires s’inquiètent de l’état de leur installation électrique du logement qu’ils habitent.

Heureusement, l’ONSE indique que 95% des anomalies électriques détectées par le diagnostic électrique sont réparées par les vendeurs ou les acheteurs.

Il est clair que pour éviter toute question gênante lors de la vente d’un bien, les premiers travaux électriques doivent être réalisés. Ainsi, le diagnostic électrique ne mentionnera rien qu’inquiétant et les futurs acheteurs de votre bien n’auront pas sujet à discussion sur ce point.